« Yildiz entre au Modem »

« Yildiz entre au Modem »

L’élu, en dissidence, de la majorité municipale continuera à siéger en « indépendant ».

Le week-end dernier lors du Printemps démocrate, rassemblement départemental du parti centriste, le parti était fier d’annoncer la nouvelle recrue, ancien Talent des cités : Mustafa Yildiz venait de prendre sa carte dans le mouvement emmené par François Bayrou. Quelques semaines après sa démission du groupe de la majorité municipale cenonnaise (PS-PC-Verts), le fait ne semble pas être anodin. « Ce n’est qu’une coïncidence », tient à souligner l’intéressé. Je suis proche du Modem depuis longtemps, j’ai simplement officialisé la chose. » On doute quand même que le maire sortant Alain David ait eu l’idée de le mettre sur sa liste s’il avait été encarté.

Une tribune dans le bulletin

« Adel Ben Hadj M’Barek n’a pas fait la même démarche et nous continuerons à composer le groupe Indépendants pour Cenon, au Conseil municipal », explique M. Yildiz. Les deux élus disposeront d’ailleurs d’une tribune dans la publication municipale à partir du prochain numéro.

Mustafa Yildiz rappelle son engagement aux côtés d’Anne-Lise Jacquet lors des élections législatives 2007, le score de François Bayrou sur la rive droite à la présidentielle de la même année : « le Modem a toute sa place à prendre ici, comme une alternative à la gauche qui ne change pas les choses, et à l’extrême droite, grand danger actuel. » L’élu cenonnais croit avant tout que le Modem peut séduire la jeunesse « que je vais inciter au maximum à voter ».

Par cette adhésion, fait-il une étape de plus vers des ambitions électorales plus précises, comme l’élection municipale de 2014 ? « Je ne suis candidat à rien aujourd’hui. Avant 2014, il y a les scrutins de 2012. J’ai en tout cas très envie de m’investir dans les prochains rendez-vous. »

Source : Sud Ouest du 21/05/11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *