Archives de
Étiquette : Xavier Loriaud

Sur le marche de Blaye

Sur le marche de Blaye

Samedi 14 avril, l’équipe de Génération Bayrou Gironde était sur le marché de Blaye pour tracter le Kikadikoi de la campagne 2012.

L’occasion également de retrouver, Xavier Loriaud, Conseiller Général MoDem du canton et Adjoint au Maire de Blaye.

Ce dernier week-end de campagne avant le premier tour est très important car encore de nombreuses personnes n’ont pas fait leur choix de vote définitif…

Le Modem en campagne présidentielle

Le Modem en campagne présidentielle

Les militants locaux du parti de François Bayrou ont tenu leur première réunion publique.

Ils ne sont pas encore engagés localement pour les prochaines législatives. Xavier Loriaud, ancien candidat en 2007, n’a, notamment, pas encore annoncé s’il briguerait le poste de député de la 11e circonscription au mois de juin prochain. Les adhérents et sympathisants du Modem se sont tout de même mobilisés aux côtés de François Bayrou pour les présidentielles.

Une première réunion publique, orchestrée par Jean-Philippe Bernier, conseiller municipal de Lansac et responsable de la campagne présidentielle de François Bayrou dans la onzième circonscription de la Gironde, a eu lieu à la salle des fêtes de Mombrier samedi. Une vingtaine de personnes y assistaient en présence de Xavier Loriaud, conseiller général du canton de Blaye et maire adjoint de la ville de Blaye, Muriel De Portbail, conseillère municipale à Saint-André-de-Cubzac et vice-présidente du Modem en Gironde, et Bruno Faucher, conseiller municipal de Mombrier.

Principal orateur de cette réunion, Xavier Loriaud a rappelé qu’il ne restait que 36 jours avant l’élection présidentielle et que la véritable campagne allait démarrer maintenant. « 70 % des Français ne sont pour le moment pas satisfaits de cette campagne car les vrais problèmes sont occultés. On nous annonce depuis un an et demi un match Nicolas Sarkozy – François Hollande. À nous de démontrer aux Français qu’une autre voie est possible. François Bayrou est le personnage politique préféré des Français. Il est reconnu comme un homme honnête, lucide et qui est inféodé à rien. C’est le seul à mettre les vrais sujets sur la table et ce sera le seul à faire un gouvernement d’union nationale. Il est un candidat du peuple ». Un débat a suivi cette intervention. Aucune autre réunion publique n’est pour le moment programmée dans la onzième circonscription.

Source : Sud Ouest du 22/03/2012

Communiqué du MoDem Gironde

Communiqué du MoDem Gironde

Le MoDem Gironde met le cap sur 2012 derrière François BAYROU

.

Ce jeudi 22 septembre, le MoDem de la Gironde réunissait son Conseil Départemental à Cenon, ville dont Mustafa YILDIZ, chef d’entreprise, ex-« Talent des Cités » et nouvel adhérent au mouvement, est Conseiller Municipal.
.
Cette réunion était animée par Joan TARIS, Président départemental et Conseiller Régional d’Aquitaine, et s’est déroulée en présence des principaux élus et responsables de notre famille politique, parmi lesquels Alain CAZABONNE, Véronique FAYET, Xavier LORIAUD, Martine MOGA, Philippe MEYNARD, Didier CAZABONNE, Colette SCOTT, Catherine MELUL
.
A cette occasion et consécutivement au renouvellement des instances départementales, il a été décidé de reconduire dans leurs fonctions de Vice-Présidents du MoDem Gironde :
  • Jacques MANGON, Conseiller Municipal de Saint-Médard-en-Jalles, Conseiller à la CUB
  • Sophie METTE, Conseillère Municipale de Bazas
  • Muriel de PORTBAIL, Conseillère Municipale de Saint-André de Cubzac
.
Pierre BRAUN et Adrien DEBEVER continuent à exercer respectivement les fonctions de Délégué départemental et de Trésorier.
.
Les membres du Conseil Départemental se sont félicités de la rentrée politique réussie de François BAYROU, avec le succès de son livre « 2012 état d’urgence » et l’Université de rentrée qui s’est tenue à Giens (Var), le week-end dernier.
.
Le MoDem Gironde est d’ores et déjà en ordre de marche dans la perspective de l’échéance présidentielle de 2012. Une première action sera menée dans les prochaines semaines : la diffusion sur tout le département d’une campagne de communication (affiches et tracts) sur les deux thèmes prioritaires développés par François BAYROU dans son livre, « produire » et « instruire ».
Sud Ouest : Fédérer les centristes

Sud Ouest : Fédérer les centristes

MODEM. La Fédération des élus démocrates est lancée en Gironde. Elle se réunissait samedi à Blaye


xloriaudDans le grand débat territorial en cours, le Modem a été plutôt discret, laissant socialistes et UMP en découdre publiquement. Pour autant, il n’est ni indifférent, ni inactif. La Fédération des élus démocrates (FED), mise en place en juin dernier lors d’une convention à Barsac, a justement pour but de regrouper les énergies des démocrates ou assimilés qui pourraient se sentir un peu dispersés ou isolés dans leur secteur. La présidence en incombe au conseiller général et adjoint au maire de Blaye, Xavier Loriaud, qui a présenté récemment cet organisme à la presse avec le président départemental Joan Taris.

Formation des élus

« La FED existe déjà au niveau national, elle est présidée par Jacqueline Gourault, élue du Loir-et-Cher ; en Gironde, nous comptons 120 adhérents », précise Xavier Loriaud. Comme son équivalent socialiste présidé par Alain Anziani, la fédération démocrate a surtout pour but de former les nouveaux élus, urbains comme ruraux, aux subtilités de la gestion locale : « C’est un droit qui est prévu par la loi, rappelle le conseiller général blayais. Nous avons organisé, samedi à Blaye, un séminaire sur les finances locales afin d’apprendre par exemple à ficeler un budget car c’est quelque chose qui ne s’improvise pas. » Le Modem dispose en particulier d’un organisme, l’Institut de formation des élus démocrates, chargé de cette tâche.

Joan Taris et Xavier Loriaud ont profité de cette circonstance pour avancer leurs positions sur la réforme de la taxe professionnelle : « On a mis la charrue avant les boeufs car rien ne s’est fait avec les élus, on est dans la précipitation », affirme l’élu blayais.

Pour sa part, Joan Taris déplore « la fuite en avant » du gouvernement sur les finances publiques et parle même d’une « bombe à retardement du quinquennat. Si le moindre maire faisait le centième de ce que se permet l’État, il serait aussitôt mis sous tutelle. » Pour autant, les élus Modem ne veulent pas être taxés de conservatisme et se disent « pour le principe d’une réforme ». Ils dénoncent notamment « l’illisibilité d’un système qui encourage le clientélisme », déplorent le statu quo réclamé par « certains élus socialistes » mais aussi « un mode de scrutin uninominal à un tour pour les conseillers territoriaux qui favorise la bipolarisation, non conforme à la réalité politique de notre pays ».

Au prochain congrès d’Arras du Modem, la FED girondine déposera une motion sur la réforme des collectivités locales.

Auteur : Hervé Mathurin

Télécharger l’article de Sud Ouest