Archives de
Étiquette : Saint-Jean-d’Illac

Une triangulaire au 2e tour

Une triangulaire au 2e tour

SAINT-JEAN-D’ILLAC, MUNICIPALES. Les équipes conduites par Jacques Fergeau (PS) et Fabrice Guillemet (Modem) ont décidé de ne pas faire alliance. Il y aura donc trois listes dimanche prochain

Une triangulaire au 2e tour

Fabrice Guillemet (Modem) et les siens la souhaitaient. Mais une partie des colistiers de Jacques Fergeau, leader de la liste PS, l’a rejetée. Conclusion, il n’y aura pas d’alliance entre les deux camps au second tour de l’élection municipale partielle. Les Illacais se retrouvent donc dans la même configuration qu’au 1er tour. L’élection des 29 élus du Conseil municipal se jouera dimanche dans le cadre d’une triangulaire.

À en croire Fabrice Guillemet, ce n’est pas faute d’avoir discuté. Dès 18 heures dimanche, soit une heure avant la fin du vote. « J’ai eu des contacts directs avec Jacques Fergeau, certifie-t-il. Il devait savoir que la négociation serait âpre avec sa liste. »

Un tiers des sièges

Le candidat centriste explique ainsi son départ précipité du centre associatif le soir du premier tour : « Je souhaitais éviter les pressions de couloir ». Lundi fut en revanche la journée de toutes les tentatives d’accord.

En réalisant 19,94 % des voix le 7 décembre, Fabrice Guillemet affichait des ambitions. « Nous pouvions prétendre à un tiers des sièges. Nous en demandions huit, dont trois postes d’adjoints. Personnellement, je visais celui de premier adjoint. » Les délégations liées au développement économique, à la jeunesse et à l’éducation étaient également dans la balance. Problème, une partie des colistiers du leader PS refusait l’idée même d’alliance, au prétexte que Fabrice Guillemet comptait dans ses rangs des candidats étiquetés à droite, dont trois anciens favristes. D’autres n’ont pas accepté les conditions mises en avant.

Du coup, Fabrice Guillemet et ses colistiers ont entériné leur maintien. « Je pense incarner une nouvelle génération politique à Saint-Jean-d’Illac, une manière différente de faire de la politique. On veut renforcer l’élan entrevu dimanche dernier. On a convaincu une boîte aux lettres sur cinq, la barre des 25 % est tout à fait accessible. » Il compte pour cela sur la force de son programme.

« Un choix stratégique »

De son côté, le socialiste Jacques Fergeau écarte toute idée d’échec dans l’alliance avortée. À ceux qui lui reprochent de ne pas avoir su tenir sa base, il répond : « C’est un choix stratégique. Je remarque que 60 % des votants ont rejeté le maire sortant. Si les Illacais de gauche ne veulent plus de M. Seyve (UMP), ils devront voter utile au 2e tour », plaide le conseiller général, lorgnant explicitement sur une fraction de l’électorat de Guillemet. Pour sa quatrième participation aux municipales, Jacques Fergeau se veut plus que jamais le candidat de l’alternative. Il espère combler les 84 voix manquantes du premier tour par un large ratissage dans cet entre-deux tours. Notamment en labourant les terres de Fabrice Guillemet, dans le quartier du Las, où d’ailleurs Hervé Seyve était arrivé en tête il y a trois jours.

Auteur : Olivier Delhoumeau

Réunion publique à Saint-Jean-d’Illac

Réunion publique à Saint-Jean-d’Illac

Chers amis,

Comme vous le savez, une élection municipale partielle se déroulera les 7 et 14 décembre 2008 à Saint-Jean-d’Illac. Je vous invite à venir soutenir notre candidat, Fabrice GUILLEMET, et son équipe lors d’une grande réunion de campagne qui aura lieu :

mercredi 3 décembre à 20h00 au centre de Saint Jean d’Illac

dans la salle de sport QUERANDEAU (juste à côté de la mairie)

Je compte sur vous,

Joan TARIS