Message aux adhérents

Message aux adhérents

Cher(e) ami(e) démocrate,

Les médias, et en particulier Sud Ouest, se sont largement faits l’écho ces derniers jours d’un « accord » entre le MoDem et l’UMP pour les élections cantonales de mars prochain.

Je voudrais clarifier un certain nombre d’éléments présentés jusqu’à présent de manière lapidaire, réductrice, voire erronée :

1) Nous sommes, en Gironde comme dans le reste de la France, un mouvement indépendant et l’avons prouvé lors de toutes les échéances, notamment aux présidentielles, puis aux législatives de 2007 (avec 11 candidats MoDem dans les 11 circonscriptions) et bien sur aux régionales (avec le maintien aux deux tours et le beau résultat de la liste FORCES AQUITAINE conduite par Jean LASSALLE).

2) Cette indépendance n’empêche nullement l’existence de partenariats locaux (municipaux et cantonaux) plus larges, notamment à la Mairie de Bordeaux (où nos amis participent à l’action municipale autour d’Alain JUPPE, plébiscitée par 90 % des Bordelais), à la CUB, dans de nombreuses communes de Gironde, dans l’opposition ou la majorité, mais aussi au Conseil Général (où notre ami Xavier LORIAUD, élu à Blaye d’une large coalition allant des communistes à la droite républicaine, siège au sein du groupe « Gironde Avenir » aux côtés d’élus UMP et non inscrits). C’est dans cet esprit qu’en 2008 nous avions déjà établi un partenariat pour les élections cantonales, dans un contexte où, rappelons-le, la majorité de Philippe MADRELLE était déjà et est toujours aujourd’hui totalement fermée à tout dialogue avec nous.

3) Pour ce qui concerne les élections cantonales de 2011, nous avons très largement consulté dans les territoires et, au terme de cette démarche, accordé notre investiture, lors de notre dernier conseil départemental, à 6 candidats sur les 31 cantons girondins renouvelables. Ces investitures ont servi de base aux discussions, qui sont en train d’aboutir au retrait d’un certain nombre de candidats UMP dans des conditions qui restent à préciser de manière définitive. Il ne s’agit en aucun cas d’un accord politique, encore moins d’une alliance idéologique mais d’une simple harmonisation, en d’autres termes une sorte de « pacte de non agression », qui vise à permettre à certains de nos candidats de s’appuyer sur un socle plus large pour leur permettre au mieux de gagner, à tout le moins de préparer l’avenir dans de bonnes conditions. La même démarche est d’ailleurs retenue dans d’autres départements, en notamment en Aquitaine.

4) Dans ce cadre, l’ensemble de nos candidats investis sera en mesure de se présenter et de porter nos couleurs. Vous aurez l’occasion de les soutenir et de participer à leurs campagnes.

5) J’ajoute que ce sont nos instances nationales, conformément à la modification statutaire adoptée au congrès de dimanche dernier, qui devront formellement investir nos candidats. Nous leur transmettrons bien sûr les éléments en ce sens dans les prochains jours.

6) Enfin et bien évidemment, la discussion n’a porté et ne porte que sur les cantonales, à l’exclusion de toute autre échéance électorale. Toute allégation en ce sens est purement fantaisiste et ne repose sur rien.

Voilà les éléments qu’il me semblait utile et important de porter ou de rappeler à votre connaissance.

Je reste bien évidemment à votre disposition, en sachant que nous restons tous mobilisés au service de notre objectif premier : la préparation des échéances présidentielles de 2012 derrière François BAYROU.

Avec toute mon amitié,

Joan TARIS
Président du MoDem Gironde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *