Libération – A Arcachon, Bayrou pose en «sage rebelle»

Libération – A Arcachon, Bayrou pose en «sage rebelle»

A Arcachon, Bayrou pose en «sage rebelle»

Modem . Le centriste feint d’ignorer la guerre au PS.

De loin, François Bayrou observe, et trace son sillon. S’il se refuse à tout commentaire sur la course au poste de premier secrétaire du PS, le président du Modem, devenu un acteur en forme de chiffon rouge dans la guerre des socialistes, se contente de constater «la fin d’un cycle». Et de préparer sa place dans le prochain. «Je regarde avec intérêt, glisse-t-il, et je pense à tous ceux qui y ont cru et qui sont désappointés, désorientés. J’essaye aussi de parler en leur nom.» Laissant la scène au spectacle des dissensions, François Bayrou se veut discret, accessible, concerné. Et contestataire.

Coquillages. En visite mercredi et hier à Arcachon (Gironde), pour soutenir le candidat centriste à l’élection législative partielle de dimanche, il cause quotas de pêche ou formation professionnelle, visite un parc à huîtres, rencontre un constructeur de bateaux électriques, et prend le temps de flâner le long des petits ports déserts. «Connaître la vie des gens, mesurer leurs attentes, c’est infiniment plus intéressant que de rester dans les couloirs de l’Assemblée», affirme-t-il, attablé devant un plateau de coquillages. Le député des Pyrénées-Atlantiques poursuit sa grande tournée des régions. Et livre ce qu’il a capté du désir de ses interlocuteurs : «Les gens demandent une capacité à dire non, à résister à un certain nombre de décisions injustes, pas acceptables. Et en même temps, ils veulent de la modération dans le propos. On n’est plus au temps du simplisme, du tout pour, tout contre.» Un «sage rebelle» , en somme, tel que le décrit le patron du Modem départemental en ouverture d’une réunion publique à Gujan-Mestras, commune du bassin d’Arcachon.

Devant 250 militants, avec boule à facettes et tarifs des thés dansants à l’entrée, le leader centriste se prête à un jeu de questions-réponses très politique, poursuivant sur sa ligne d’opposant au gouvernement. Tout y passe, de la retraite à 70 ans – «On s’est bien gardé de le dire aux Français avant les élections» -, à l’ouverture des commerces le dimanche – «Une atteinte profonde à la vie de famille» -, en passant par le nucléaire, et «l’obsession du gouvernement de vendre à tout prix des centrales à des gens peu fréquentables». François Bayrou parle «projet de société», et se dit «inquiet». «Il y a de l’indignation à exprimer, des choses que nous ne devons pas accepter et qui se passent dans le silence général. Je pense que la majorité des Français ne se doute pas que [tant] d’abus de pouvoir soient possibles. Le rôle de l’homme public est d’enlever le bandeau qu’ils ont sur les yeux.»

Gourmandise. Mais pour montrer qu’il n’est pas qu’un opposant à Nicolas Sarkozy, le candidat malheureux à la mairie de Pau, en mars, confie aussi que lui-même «aurait appliqué le service minimum dans les écoles». Ce qui ne l’empêche pas de dresser le portrait d’un monde de l’éducation «désespéré». Au terme de la réunion, c’est avec gourmandise que François Bayrou souligne enfin qu’aucune question n’a porté sur le PS : «Cela prouve qu’il y a quand même chez les citoyens une capacité à remettre les choses à leur place».

15 réactions au sujet de « Libération – A Arcachon, Bayrou pose en «sage rebelle» »

  1. Au vu des résultats des élections partielles de la 8eme,je suis perplexe et mon sentiment est que François Bayrou, qui s’est déplacé pour soutenir la campagne de J. Courtmontagne et S. Dufour, ce qui est,à mes yeux, son devoir et un honneur, n’est pas assez entendu.
    NOUS MANQUONS DE VISIBILITE!
    Nous ne sommes pas représentés à l’Assemblée Nationale avec si peu de députés et la majorité des français oublient qu’il y a une alternative entre la droite et la gauche, sans pour cela rentrer dans l’extrêmisme.
    Nous devons proclamer haut et fort que nous sommes des résistants prêts à combattre, comme le dit si bien François Bayrou, (ou des sages rebelles comme le dit l’article) qui veulent agir au nom de la liberté, l’égalité et la fraternité!
    Les mauvaises nouvelles qui nous tombent dessus au quotidien nous concernent tous et les problèmes rencontrés ne sont pas juste une question de droite ou de gauche.
    Il faut réagir le plus rapidement possible car nous n’avons pas de temps à perdre. Nous ne manquons pas de sujets pour manifester notre mécontentement, notre colère ou notre désespoir, à chacun sa peine, tout préoccupés que nous sommes avec le RI ou le bureau ou les chefs de circos!
    Je lance un sondage démocratique pour connaitre l’opinion de chacun à ce sujet:
    – êtes-vous prêts à participer à une grande manifestation (municipale, départementale, régionale, nationale?)pour montrer notre engagement pour la bonne cause?
    Est-ce une bonne idée? Est-il possible de mettre le Modem en mouvement?
    Tout est question de bonne volonté, de dynamisme, de conscience et de convictions.
    PASSONS A L’ACTE maintenant!
    Je compte sur vous.
    Amitiés démocrates.
    CHANTAL JOHNSON
    Comité départmental Gironde

  2. Malgré notre faible score les voix qui se sont portées sur notre candidat attirent les convoitises.
    Il a été décidé de ne pas donner de consigne de vote, pour bien montrer que notre Mouvement se revendique maintenant comme indépendant.

    Or, deux élus MoDem locaux (Beunard et Lainé) viennent d’appeler dans la presse à voter pour le candidat UMP, et ce au nom du MoDem.

    Il faudrait peut-être faire une mise au point, non?

    Et se souvenir, pour les prochaines investitures, de ceux qui ne respectent pas la ligne d’autonomie.

  3. Certes nous manquons de Visibilité. C’est d’autant plus dommage que la visibilité, la lisibilité c’est relativement facile à acquérir. L’organisation qui se met aujourd’hui en place doit le permettre ! Un outil, l’organisation territoriale ! Un dossier municipale à forcement un écho territoriale (canton, circonscription…) avec une passerelle départementale pour une stratégie régional….Pour un élu municipal l’appui d’une structure Cantonale est un outil de terrain indispensable avec une vision plus élargie synthétisée par la circonscription pour un appui stratégique départementale.
    Finalisons cette organisation, mettons du fond sur les dossiers dits « de terrain », donnons à notre instance départementale le fruit d’un positionnement concerté et communiquons… !
    Notre implication Cantonale doit être forte !

    Thierry CESSAT,

  4. Merci Thierry Cessat pour ton commentaire. Je te rejoins sur l’idée d’un ancrage fort au niveau du local. Mais, il nous restera aussi à définir une ligne politique claire (ce n’est pas si évident) et en fonction de cette ligne politique, définir éventuellement des alliances (ce qui est encore moins évident). Quel est ton avis sur ce sujet ?

  5. Bayrou dénonce un modèle « américain » fondé sur l’argent; Corinne Lepage tire à boulets rouges sur la mondialisation capitaliste et ses dégâts sociaux et écologiques…

    A mon avis, avec ça, une alliance avec l’UMP ferait bizarre!!!

  6. Bonsoir Thierry D,
    Tentative de réponse :
    Je ne suis pas inquiet sur notre ligne politique ! Notre mouvement est jeune, rempli de bonne volonté, et nous avons déjà beaucoup de compétence et d’expérience, à faire valoir ! Notre implication au local, au départemental, au régional et au-delà, éclaircira notre ligne politique. Elle va se dessiner, nous allons nous l’approprier et la nourrir!
    Pour ce qui concerne les alliances ?? Sauf erreur de ma part, je ne pense pas que cela soit d’actualité ! Si nous voulons gagner en 2012 il indispensable d’offrir à notre mouvement de la visibilité, nous devons être incontournables ! Les médias doivent être en attente de nos interventions ! Représenter une force de proposition avec du fond pas uniquement de la forme !
    Soyons sincères ! Si l’objectif est 2012, la cible est claire !
    Œuvrons et les alliances auront la logique de l’implication et de la stratégie locale pour notre objectif national! Plongeons nos mains dans le cambouis écologique, dans le cambouis social, dans le cambouis économique …! Au boulot !!!!
    Pour moi, l’allier politique légitime du MoDem c’est l’intérêt collectif !

    Thierry C,
    (Peut être un naïf ! Mais bon !!!!!)

  7. Aujourd’hui les restos du coeur ont ouverts !de plus en plus de précarité…! Des retraités a 400€ par mois ,des agriculteurs , des employers en situation précaire….!le bilan s’allourdi , la dette s’envole …!l’écologie c’est la catastrophe ! allez voir sur dailymotion ce que l’on nous caches sur la polution du BASSIN D’ARCACHON censuré à talassa sur FR3″LE DOSSIER NOIR DE LA PLAISANCE »cause d’élection dans la 8éme ….!
    amitiés démocrate

  8. Que j’aime recevoir des leçons de héliocentrisme par certain(s) qui aurai(en)t découvert la nécessité de l’engagement politique au centre… En avril 2007!

    J’ai donc hâte d’être à notre prochaine réunion de circo afin d’entendre avec intérêt cette fameuse mise au point!

    Plus sérieusement,concernant le fameux « dossier noir de la plaisance », je tiens à préciser que c’est le patron du syndicat des ostréiculteurs qui a demandé la suppression de ce reportage en raison de la proximité de la diffusion de l’émission avec la période des fêtes de fin d’année pendant laquelle ces derniers réalisent le plus gros de leur C.A.
    Par ailleurs, dans le reportage, c’est un militant de chez les verts (soutien de Deluga) qui est mis en lumière. Or, effectivement, lorsqu’on se dit démocrate, dans un souci d’équité, il convient à la veille d’un scrutin de ne pas avantager tel ou tel camps.

    Amitiés militantes

  9. « Je suis jeune, il est vrai, mais aux âmes bien nées
    La valeur n’attend point le nombre des années ».

    Eh oui, étonnant, même un parti « centriste » est capable de changer!

  10. Mon précédent message s’adressait bien sûr à Fabien Lainé qui, si j’ai bien compris, considère que les « adhérents de 2007 » ont essentiellement le droit de la fermer.

    Il va être déçu…

  11. « Je ne suis pas un spécialiste, donc je ne déterminerai pas à quel âge il faut le faire », mais « quand vous détectez chez un enfant très jeune, à la garderie, qu’il a un comportement violent, c’est le servir, c’est lui être utile que de mettre en place une politique de prévention tout de suite »
    C’est, en substance, ce qu’à déclarer Frédéric Lefebvre, porte parole de l’UMP sur la chaîne de radio Europe 1, au sujet de la détection des troubles du comportement chez l’enfant dès le plus jeune âge, en complément d’un abaissement de la responsabilité pénale à 12 ans, pour faire face à la délinquance des mineurs.
    Frédéric Lefebvre, âgé de 45 ans, s’est lancé très tôt en politique, à l’âge de 19 ans. Comme quoi, l’ancienneté et la précocité en politique n’immunisent pas contre la bêtise.

  12. oups : « …c’est, en substance, ce qu’a déclaré… » (la faute est corrigée)

  13. cher FABIEN , si vous me permettez ! vous m’avez l’air bien renseigné !or effectivement dans un soucis démocrate il va de soit de respecter les régles du scrutin pouvez vous donc m’éclairer sur le harcelement téléphonique du secrétariat FOULON? a savoir que pour peut importe qu’il soit militant vert ou pas, il a raison le bassin est une poubelle …!
    amitié démocrate

  14. Les adhérents de 2007 ont évidemment le droit à s’exprimer librement.
    Le problème c’est que certains membres (une infime minorité heureusement) de la promotion 2008 dépensent plus de temps à critiquer « les méchants UDF canal historique » qu’à travailler avec eux sur le terrain pour faire gagner nos idées. Bien sûr, ce sont ceux là que l’on a pas vu lors des élections municipales et surtout lors des dernières législatives qui nous expliquent comment gérer le mouvement et nos alliances.
    Mais que voulez-vous, les … et la caravanne passe.

    A l’attention de Bécasse,

    Ainsi, en lisant votre commentaire je dois comprendre que le cabinet du Maire d’Arcachon aurait fait du harcellement téléphonique… Comme le maire du Teich me semble t-il alors?
    Pour moi les deux sont à égalité dans les méthodes électorales employées.
    Enfin, je ne pense pas que le bassin soit une poubelle, du moins je pense que pour dire cela il convient d’étayer ses propos sur des rapports d’expertises fiables.
    En effet, on ne peut balancer tout et n’importe quoi sachant que même le test de la souris n’est pas fiable.
    Enfin traiter le bassin de poubelle, est une atteinte aux professionnels de la mer qui y travaillent et qui veillent à la protection du plan d’eau, sans parler ce que ce genre de rumeur fondée sur rien de scientifique peut créer comme mal pour l’image du bassin et tout ce qui en découle (tourisme, ostreiculture…).
    Amitiés démocrates également.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *