Jean Lassalle réfléchit aux prochaines élections régionales

Jean Lassalle réfléchit aux prochaines élections régionales

Retrouvez l’article d’Aqui.fr à l’occasion de la réunion publique autour de Jean Lassalle à Saint-Médard-en-Jalles!

MoDem-UDI étaient présents jeudi soir à Saint-Médard en Jalles pour la première réunion publique de Jean Lassalle, député centriste, qui s’est notamment illustré par son « tour de France » à pied en avril dernier. Devant un public attentif, il a fait part des craintes des citoyens qu’il a rencontrés dans sa marche, de la peur de l’extrémisme et de la colère des français face à l’inaction du monde politique. Cette première réunion était aussi l’occasion de parler de son éventuelle future candidature à la Présidence du Conseil régional d’Aquitaine.

« Nous avons choisi de vivre dans cette belle région, nous avons aimé y rester. Alain Juppé a rendu l’Aquitaine fier de Bordeaux », a déclaré Jean Lassalle en guise de préambule à une première réunion publique qui s’est tenu jeudi soir à Saint-Médard en Jalles, devant un parterre de militants centristes. En avril 2013, ce député et vice-président du MoDem avait quitté les bancs de l’Assemblée pour partir faire un « tour de France » à pied, à la rencontre des habitants. Un périple de 9 mois et de plus de 5000 kilomètres dont il a tiré certains enseignements. « Je suis parti parce que je n’ai pas pu me dérober. La situation de notre pays m’inquiétait, je voulais donc poser un acte qui interpelle. L’ambiance est d’ailleurs la même dans la majorité des pays d’Europe. Alors même que nous sommes à l’avant-garde de la démocratie, j’ai vu un pays qui ne croit plus en rien ni en personne, qui a peur, ne se voit pas de futur ni d’horizon », a ainsi déclaré Jean Lassalle.

« Les français détestent les hommes politiques »

Le député centriste est notamment revenu sur les dernières élections européennes et le score important obtenu par le Front National en France : « C’est en additionnant les voix des extrèmes dans tous les pays d’Europe qu’on obtient les réultats du FN en France. C’est dramatique ». Engagé, notamment sur la réforme territoriale, Jean Lassalle juge que « s’il y a bien une réforme à laquelle nos concitoyens devraient se sentir associés, ce serait celle-ci. Alors même qu’ils sont persuadés que l’on est en train de redresser un pays dans lequel l’industrie s’est effondrée, nous passons notre temps à s’occuper des cantonales, des régionales, et des scrutins qui suivront. Ca ne peut pas marcher ».

« J’ai vu à quel niveau nos citoyens n’ont plus confiance. Ils nous détestent, et sont persuadés que ça va mal finir. L’ambiance à Paris est triste. La majorité actuelle ne ressemble pas à une majorité, je ne sais même pas par quel miracle ils arrivent encore à voter les budgets », a notamment asséné le député, peu avare de petites phrases. « Nos concitoyens pressentent que ce que nous vivons, c’est beaucoup plus qu’une crise, c’est un changement de monde. Je crois à la conscience des peuples, ils sentent les menaces et les fulgurances. Nous avons fait le choix de la mondialisation, mais nous n’avons plus d’objectif. Il faut pousser les gens à redevenir des citoyens car la première chose qui devrait caractériser la politique, c’est l’idéal ».

« Je ne veux pas prendre ma décision trop vite »

Qualifié d' »extraterrestre » de la politique par les élus locaux lors de cette réunion publique, Jean Lassalle ne devrait pas s’arrêter là, mais multiplier les rencontres avec les militants centristes dans les prochains mois. Quant à l’appel lancé par Yves D’Amécourt, Conseiller général UMP et Joan Taris, Conseiller régional MoDem, de se porter candidat à la présidence du Conseil régional d’Aquitaine en 2015, il avoue sérieusement y réfléchir mais se donne le temps de prendre sa décision. « S’il y a suffisamment de monde mobilisé derrière mois, je le ferai. Je ne veux pas prendre ma décision trop à la hâte, mais j’y pense », a-t-il ainsi affirmé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *