Jean Lassalle, comme une évidence!

Jean Lassalle, comme une évidence!

Notre pays connaît une période de bouleversements sans précédent. À la crise économique et sociale, s’est ajoutée une crise morale et institutionnelle qui bloque toute tentative de réforme et contribue à détourner chaque jour les Français de la chose publique.

C’est dans ce contexte qu’interviennent une réforme des collectivités locales et un redécoupage des Régions qui vont profondément modifier l’organisation de nos territoires. D’annonces de communicants en improvisations politiques, la méthode qui a prévalu est regrettable et lourde de conséquences. Elle doit nous conduire à nous interroger, nous, responsables politiques, sur la façon d’associer nos concitoyens à ces changements dont ils sont les premiers sujets autant que les premiers acteurs.

Car l’Aquitaine est à la croisée des chemins. Pleine de richesses et de potentialités, elle est sur le point de rejoindre le Limousin et le Poitou-Charentes au sein d’une nouvelle entité qui, depuis les cimes pyrénéennes jusqu’au plateau de Millevaches en passant par le Marais poitevin, réunira près de 6 millions d’habitants sur un sixième du territoire national. L’enjeu est de taille : de territoires aux réalités diverses, sinon disparates, devra naître une seule et unique Région.

Aussi croyons-nous en la nécessité d’initier dès sa mise en place une dynamique collective, non pas des technostructures, mais des femmes et des hommes.

C’est pourquoi nous appelons à un rassemblement large autour d’une personnalité forte dans la perspective des échéances régionales de décembre 2015.

Parce qu’il incarne auprès de nombreux Français une façon plus humaine de conduire l’action publique, par sa capacité à s’adresser, au-delà des clivages, à des populations très différentes, nous croyons que Jean Lassalle est à même de susciter l’adhésion autour de cette démarche de rassemblement.

Par sa longue expérience d’élu de terrain et de parlementaire, par les responsabilités qu’il exerce au sein d’associations locales et internationales, par son engagement sans faille pour défendre ses administrés, nous sommes convaincus que Jean Lassalle, entouré d’une nouvelle génération d’élus, saura proposer un projet ambitieux et innovant, fondé sur la reconnaissance de nos territoires et de ceux qui les peuplent.

Nous appelons à la réflexion autour de quelques priorités qui pourraient orienter notre action pour les années à venir autour d’une idée-force : faire de la Région une collectivité plus proche du citoyen. Dans un contexte de défiance politique généralisée, celle-ci aura plus que jamais le devoir d’être un soutien fort autant qu’un interlocuteur direct. Elle devra faire davantage pour accompagner les entrepreneurs des PME et TPE, les agriculteurs, les commerçants et artisans, en favorisant le développement d’une économie de proximité. Elle aura la responsabilité de tirer avantage de la diversité des secteurs d’activité présents pour organiser leur compétitivité et leur rayonnement à l’échelle européenne. Elle devra faire du haut débit et du téléphone mobile pour tous une réalité dont l’absence dans les zones les plus reculées constitue un frein majeur au développement de l’activité. Elle mettra en place une grande politique pour la jeunesse, avec une ambition marquée pour un développement massif des formations en alternance.

Les chantiers sont nombreux, et le risque est grand de voir cette réforme plonger notre région dans le désordre et l’immobilisme. Mais, si nous savons entendre les attentes de nos concitoyens et y apporter des réponses adaptées, alors elle peut être une chance.

Nous en appelons à toutes celles et ceux qui souhaitent saisir cette chance pour donner un élan nouveau à notre région.

Nous appelons Jean Lassalle à prendre la tête du rassemblement que nous voulons construire lors des prochaines élections régionales pour donner à cette immensité un visage et un horizon, celui de la confiance.

Yves d’Amécourt,conseiller général de la Gironde, maire de Sauveterre-de-Guyenne et secrétaire national de l’UMP.

Joan Taris, conseiller régional d’Aquitaine, adjoint au maire du Bouscat, président du Modem Gironde.

Source: Sud-Ouest

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *