Jean-François KAHN séduit la Gironde

Jean-François KAHN séduit la Gironde

Jean François Kahn à Saint médard en Jalles

Jean François KAHN s’est déplacé le 19 mai dernier dans la ville de Saint Médard en Jalles pour exprimer son soutien à Robert ROCHEFORT, tête de liste pour le Grand Sud-Ouest aux élections européennes. Plus de 300 personnes ont pu savourer un discours au punch décapant où l’humanisme, l’Europe et la volonté de créer un nouveau modèle de société étaient au rendez-vous. Salué par Jacques MANGON, Conseiller municipal de Saint Médard en Jalles et Robert ROCHEFORT, le créateur de Marianne a décliné tout un récital autours du programme du MoDem.

« Licencions Barroso »

Toujours alerte, tantôt cynique, il s’est tout de suite attaqué à la technocratie européenne et au président de la commission, José Manuel Barroso, en appelant à son licenciement : « comment, s’interroge t-il, peut-on placer à la tête de l’Europe un homme qui a tenu au Portugal comme Premier Ministre une politique néo-libérale exacerbée telle, qu’il a ruiné économiquement et socialement son pays et qu’il a été battu aux élections avec 65% des voix contre lui ». Dubitatif, il « constate que l’UMP, jusqu’à aujourd’hui membre du Parti Populaire de monsieur Barroso, va voter pour sa reconduction; que ceux qui nous donnent de grandes leçons d’intransigeance doctrinale ne présentent pas de candidats contre Barroso et que le Parti Socialiste anglais, co-signataire du Manifesto du programme socialiste, votera Barroso car ils pensent comme lui… »

Remettre l’homme au cœur du système

L’ex journaliste a également insisté avec panache sur la nécessité d’une plus grande solidarité pour lutter contre le dumping social et fiscal. Il s’est ainsi exclafé qu’il était urgent de réaliser une harmonisation dans tous les domaines en matière de politique européenne en s’alignant par exemple sur ce qu’il se fait de mieux dans chaque pays. Il est aujourd’hui anormal de voir à quel point en France, par exemple, les sidérurgistes lorrains confrontés à l’indifférence des patrons d’Arcelor-Mittal sont presque résignés à une « colère froide »; ou de voir à quel point il existent encore des cages à lapins sans places publiques du « quartier pourri » du Neuhof à Strasbourg « où l’homme ne rencontre plus l’homme ».

C’est ainsi que le Mouvement Démocrate affirme sa volonté de remettre l’homme au cœur du système pour faire face aux incohérences d’une société où les repères s’estompent : « nous voulons changer l’Europe, nous voulons changer la société, nous voulons changer le système institutionnel et nous voulons changer la façon de faire de la politique » a tonné cet homme devant un public convaincu.

Nicolas Lignier

Jean françois Kahn à Saint Médard en Jalles

Jean françois Kahn à Saint médard, salle Pierre Mendes France
Jean-François KAHN était l’invité du Mouvement Démocrate gironde en présence notamment de Robert ROCHEFORT , Directeur du Credoc – Tête de liste dans le Sud-Ouest, Anne LAPPEROUZE, Députée européenne sortante, Conseillère générale du Tarn et candidate, Philippe MEYNARD, Maire de Barsac et candidat, Jacques MANGON Conseiller municipal de Saint-Médard-en-Jalles, Conseiller à la CUB et de Joan TARIS, Président du Mouvement Démocrate de la gironde .
Cliquez ici pour consulter l’article écrit dans Sud-Ouest

5 réactions au sujet de « Jean-François KAHN séduit la Gironde »

  1. Bonjour,
    j’ai lu dans « Sud Ouest » qu’il y avait eu 300 personnes à Saint Médard. C’est pas beaucoup pour une vedete de la téloche et de la presse. Pourquoi quand vous pétez un coup « Sud ouest » en parle? Nous au Front de gauche, on a réuni plus de 1000 personnes fin mars à Villenave d’ornon fin mars. Eh bé on a eu droit à la page locale. Est-ce que vous pourriez nous donner des cours?
    Amitiés militantes

  2. Bonjour,

    Tout d’abord, je suis ravi pour vous !

    Vous noterez juste que la salle municipale de Saint Médard Pierre Mendes France ne pouvait pas accueillir plus de personnes, et qu’il est aussi important, même pour Jean François KAHN, de pouvoir discuter dans une atmosphère plus intimiste et à l’abri des grands médias. L’intérêt est d’être au plus proche du terrain(c’est son 65ème déplacement en France pour cette élection), loin de ses terres, sans forcement inviter tout le gratin journalistique. L’important reste le débat, la proximité et surtout le projet : sans démagogie.

    Quand à la presse, Un article est paru nous le relayons, ce qui est tout naturel.

    Bon courage dans votre campagne,
    Bien amicalement

  3. Rebonjour,
    rentrons dans le fond du problème européen: le Modem est-il pour ou contre le traité de Lisbonne (autre nom de la constitution que nous avons refusée en mai 2005)? J’ai du mal à saisir ce que vous pensez sur le sujet lorsque j’écoute JFK.
    Pourriez-vous m’apporter un éclairage?

  4. Si vous cherchez je pense que vous trouverez la réponse 😉 !! Par exemple google est un outil magnifique pour cela !

    Bien cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *