François Bayrou: « le monde respire mieux après la victoire de Barack Obama »

François Bayrou: « le monde respire mieux après la victoire de Barack Obama »

A la suite de l’ élection du leader du parti démocrate à la tête des Etats Unis d’Amérique, François Bayrou a réagit en estimant que “le monde respire mieux après la victoire de Barack Obama”

François Bayrou a estimé mercredi que le monde respire mieux, après la victoire de Barack Obama à l’élection présidentielle américaine. “Après le désastre des années Bush, l’élection de Barack Obama fait que le monde respire mieux.

Nous savons que le nouveau président n’aura pas une baguette magique, qu’il ne résoudra pas tous les problèmes en un jour et que dans l’ombre, de puissants intérêts ne se laisseront pas oublier. Mais au moins pouvons-nous espérer qu’une nouvelle vision, plus ouverte, plus généreuse, plus sociale, inspire la politique américaine.

Nous pouvons espérer qu’Europe et Etats-Unis, avec les autres grandes régions du monde, inventent ensemble un partenariat pour la planète. Ensemble, ils peuvent répondre à la grande question : la démocratie peut-elle gouverner le monde, au lieu de la force militaire ou de la force de l’argent ?

Cette élection représente également un message personnel à des centaines de millions d’hommes et de femmes, de garçons et de filles, à la peau noire, qui ont vécu l’expérience de la discrimination. Pour eux, ce n’est pas seulement une grande nouvelle politique, c’est une grande nouvelle humaine, un grand espoir pour leur vie.”

Une réaction au sujet de « François Bayrou: « le monde respire mieux après la victoire de Barack Obama » »

  1. « Un manifeste pour l’égalité réelle »,
    Cet article du monde reprend un autre article paru dans le journal du dimanche :

    Evoquant la « leçon » que constitue pour la France la victoire de Barack Obama à la présidentielle américaine, un « manifeste pour l’égalité réelle », publié par le Journal du Dimanche daté du 9 novembre, réclame un Grenelle sur ce thème. « En négligeant sa propre diversité, la France désespère une large frange de sa jeunesse et l’empêche d’être fière de son pays. Nous sentons partout la crispation identitaire, des sifflements de La Marseillaise aux rappels à l’ordre qui restent vains et incompris », estime ce texte lancé par Yazid Sabeg. Ce fils de docker algérien devenu industriel, qui fut proche de Raymond Barre, puis de Jean-Louis Borloo, fut l’un des initiateurs de la Charte de la diversité dans l’entreprise, lancée en 2004 par l’Institut Montaigne (club de réflexion de l’UMP). Il estime cependant dans le JDD que « le président Sarkozy n’a rien fait pour améliorer le sort des minorités ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *