Elections européennes: égalité des intentions de vote entre l’UMP et le PS

Elections européennes: égalité des intentions de vote entre l’UMP et le PS

L’UMP et le PS de Martine Aubry sont à égalité, 22%, des intentions de vote aux élections européennes de juin prochain, selon la première enquête Ifop-Match sur le sujet diffusée mercredi.

Ils sont suivis par le MoDem de François Bayrou (12%), les Verts et écologistes soutenus par Daniel Cohn-Bendit et José Bové (11%), dans ce sondage réalisé après l’arrivée de Martine Aubry à la tête du PS.

Le Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) d’Olivier Besancenot recueille 8% des intentions de vote, le Front national 7%.

Toutes les autres listes feraient moins de 5% : le PCF 4%, autant que Lutte ouvrière et que le Mouvement pour la France (MPF) de Philippe de Villiers, Chasse Pêche Nature et Traditions 3%, le Nouveau Centre d’Hervé Morin 2% et Debout la République de Nicolas Dupont-Aignan 1%. 9% des Français ne se prononcent pas.

L’Ifop relève que les scores du PS et de l’UMP sont « modestes », totalisant moins de la moitié des intentions de vote, et attribue ce résultat à « l’éclatement de l’offre électorale et au réflexe +défouloir+ inhérent au scrutin européen ».

Le score de l’UMP est très en deçà de celui obtenu par Nicolas Sarkozy au premier tour de l’élection présidentielle (31,2%), mais est au-delà de celui qu’il avait réalisé lors des dernières élections européennes de 2004 (16,6%).

Le PS fait jeu égal avec le parti présidentiel, relève l’Ifop qui estime qu' »on peut voir là un léger effet de désignation après la victoire de Martine Aubry face à Ségolène Royal ». Son résultat est toutefois loin de celui du premier tour de l’élection présidentielle (25,9%) et de celui du dernier scrutin européen (28,9%).

L’Ifop souligne aussi que seuls 60% des électeurs de Ségolène Royal de 2007 se détermineraient en faveur de la liste socialiste.

Les trois listes à gauche du PS (NPA, LO et PCF) totalisent 16% des intentions de vote, le NPA d’Olivier Besancenot tirant clairement son épingle du jeu en doublant quasiment son score par rapport au premier tour de l’élection présidentielle.

Enfin, « les deux forces politiques favorables à l’Union européenne recueillent des scores non négligeables », estime l’Ifop. Avec 12% d’intentions de vote, le MoDem réalise le même résultat que l’UDF en 2004. Les Verts parviennent à élargir leur audience traditionnelle.

Sondage réalisé les 27 et 28 novembre par téléphone auprès d’un échantillon de 881 personnes inscrites sur les listes électorales, extrait d’un échantillon de 959 personnes, âgées de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas après stratification par région et catégorie d’agglomération. Notice détaillée disponible auprès de la commission nationale des sondages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *