Communiqué de presse : Le MoDem Gironde dénonce le redécoupage cantonal !

Communiqué de presse : Le MoDem Gironde dénonce le redécoupage cantonal !

Vendredi prochain, le 4 octobre, le Conseil Général, en Assemblée plénière, rendra son avis sur le projet de découpage des nouveaux cantons en Gironde.

Le Mouvement Démocrate de Gironde est en totale opposition avec la nouvelle carte politique du département qui a été rendue publique la semaine dernière. Sans revenir sur le principe quelque peu farfelu de ces binômes, jamais vus dans l’histoire électorale mondiale, nous avons de nombreuses critiques autant sur la forme que sur le fond de ce redécoupage.

Nous condamnons la méthode utilisée pour réaliser ce nouveau découpage. Contrairement aux instructions ministérielles de Manuel Valls, aucune concertation n’a eu lieu en amont en Gironde durant le printemps. A aucun moment la direction du MoDem Gironde ou ses principaux élus locaux n’ont été sollicités par le Préfet pour apporter leur éclairage et leur vécu de terrain. Tout s’est joué dans les couloirs de l’Hôtel du département, dans la plus totale opacité et bien loin des concepts de moralisation de la vie politique.

Nous condamnons aussi le fond du projet qui présente un redécoupage sans réelle logique de territoire, gouverné principalement par le tripatouillage électoral qui vise à sanctuariser une majorité socialiste quelque soit les évolutions globales d’opinons en Gironde. Par ailleurs, cela démontre également la volonté de faire disparaître les élus sans étiquette ou bien ceux qui sont issus de la diversité politique du département. Si la parité est un objectif louable en politique, cela ne doit pas être au détriment de la diversité politique !

Enfin la ruralité est la grande perdante de la réforme car si un rééquilibrage des cantons en Gironde était nécessaire cela n’obligeait pas pour autant à une telle perte de poids du monde rural. Un correctif prenant en compte la superficie et le nombre de communes aurait dû être mis en place. La conséquence, c’est des nouveaux cantons représentant des superficies considérables dans la ruralité entrainant ainsi la fin du lien de proximité dans nos territoires. Une phrase de Jean Lassalle lors des débats parlementaires sur cette loi en avril dernier résonne plus que jamais: « La mort politique précède toujours la mort économique et social d’un territoire ! ».

Le Modem Gironde va se mobiliser dans les jours à venir pour faire entendre sa voix et en particulier celle de ses élus locaux dont ses deux Conseillers Généraux, Xavier Loriaud et José Bluteau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *