Archives de
Catégorie : Elections

Le Modem prépare les élections municipales dans le sillage d’Alain Juppé

Le Modem prépare les élections municipales dans le sillage d’Alain Juppé

Joan Taris, président du Modem girondin, a réuni son conseil départemental à Floirac. À l’ordre du jour figuraient les élections municipales, en particulier la recherche d’élus locaux pour les futures échéances « car nous travaillons très en amont », explique Joan Taris.

On voit par là que le Modem n’a nullement l’intention de baisser pavillon alors que monte l’étoile de l’Union des démocrates indépendants (UDI) de Jean-Louis Borloo. Précisément, les amis de François Bayrou continuent de travailler au sein de l’association Gironde au centre avec le Parti radical, membre de l’UDI. Et toujours dans une logique de partenariat avec Alain Juppé, que Joan Taris ne confond pas avec l’UMP, comme s’il représentait à lui seul une entité à part dans le parti de Jean-François Copé. En contrepartie, le Modem attend du maire de Bordeaux un geste significatif en matière d’investitures, en particulier sur la Communauté urbaine : « Notre but est d’aider Juppé à conquérir la CUB », dit-il sans ambages. Avec en tête une ville clé : Saint-Médard-en-Jalles, où Jacques Mangon, éternel adversaire de Serge Lamaison (PS), espère arriver à ses fins en 2014. Sans oublier évidemment Talence, la ville clé où le PS s’est cassé les dents lors des dernières municipales.

Un parti urbainMais la droitisation de l’UMP en Gironde ne risque-t-elle pas de marginaliser le Modem ? Joan Taris prend bien soin de mettre de côté la scène départementale où « chacun vit sa vie » pour se concentrer sur la CUB où Alain Juppé tient encore les rênes du centre-droit au sein du groupe Communauté d’avenir. Car en dépit de quelques figures implantées ici ou là, le Modem reste d’abord un parti urbain en Gironde. Reste la question épineuse de François Bayrou. Les récentes déclarations du Béarnais favorables à François Hollande ne semblent guère infléchir la position des centristes girondins. « François ne peut que se féliciter que Hollande ait pris à son compte ce qu’il dit depuis des années », réplique Joan Taris. Bref, le Modem campe dans sa position intermédiaire.

 

Sud Ouest – 22/11/2012

Inscription sur les listes électorales : Après le 31 décembre il sera trop tard !

Inscription sur les listes électorales : Après le 31 décembre il sera trop tard !

Pour pouvoir voter en 2012, les citoyens doivent être inscrits sur les listes électorales au plus tard le 31 décembre 2011. L’inscription est automatique pour les jeunes de 18 ans. En dehors de cette situation, l’inscription sur les listes fait l’objet d’une démarche volontaire.

L’inscription sur les listes électorales est possible selon 3 modalités :

  • soit en se rendant à la mairie avec les pièces exigées (formulaire d’inscription, pièce d’identité et justificatif de domicile),
  • soit par courrier en envoyant à la mairie le formulaire d’inscription, une photocopie d’une pièce d’identité et un justificatif de domicile,
  • soit par internet en utilisant le téléservice proposé par mon.service-public.fr (plus de 1 000 communes volontaires sont raccordées au dispositif, cette phase de raccordement ayant pris une nouvelle ampleur depuis le 1er décembre 2010 avec le raccordement de la ville de Paris).

L’élection du Président de la République aura lieu les dimanches 22 avril et 6 mai 2012. Les élections législatives se dérouleront les dimanches 10 et 17 juin 2012.

 

Qui peut être électeur ?

Il faut remplir les conditions suivantes :

– être âgé d’au moins 18 ans la veille du 1er tour de scrutin ;

– être de nationalité française (les citoyens européens résidant en France peuvent s’inscrire sur les listes complémentaires mais seulement pour participer aux élections municipales et/ou européennes) ;

– jouir de ses droits civils et politiques.

Documents à fournir Précisions et cas particuliers
Formulaire d’inscription Disponible en mairie ou en ligne
Pièce d’identité La pièce doit prouver la nationalité française (passeport ou carte nationale d’identité).
Elle doit être récente : valide ou expirée depuis moins d’1 an.Si vous êtes devenu français récemment et que vous ne possédez pas encore de pièce d’identité française : pièce d’identité d’origine + une preuve de la nationalité française (décret de naturalisation, certificat de nationalité)
Justificatif de domicile Selon les situations, il convient de fournir l’une de ces pièces :- S’il s’agit de votre domicile : un justificatif de domicile de moins de 3 mois

– S’il s’agit du domicile de vos parents : attestation du parent (sur papier libre) certifiant que vous habitez chez lui + un justificatif de domicile du parent

– S’il s’agit de votre résidence : justificatif de la résidence depuis plus de 6 mois dans la commune

– Si vous êtes seulement contribuable : justificatif d’inscription au rôle des impôts locaux depuis plus de 5 ans

Quand s’inscrire ?

Mis à part quelques cas particuliers, pour pouvoir voter, il faut s’inscrire avant la fin de l’année qui précède le scrutin.

Principe : avant le 31 décembre

Il est possible de s’inscrire à tout moment de l’année mais vous ne pouvez voter qu’à partir du 1er mars de l’année suivante (après la révision annuelle des listes électorales).

Pour pouvoir voter en 2012, il faut donc s’inscrire au plus tard le 31 décembre 2011.

Cas particuliers : inscription l’année de l’élection

Si vous êtes dans l’une des situations suivantes, vous pouvez vous inscrire et voter la même année :

– Jeune ayant atteint l’âge de 18 ans entre le 1er mars et le jour de l’élection,

– Personne qui déménage pour des motifs professionnels et fonctionnaire admis à la retraite après le 1er janvier,

– Militaire retournant à la vie civile après le 1er janvier,

– Acquisition de la nationalité française après le 1er janvier,

– Recouvrement de l’exercice du droit de vote après le 1er janvier.

 

En savoir plus sur l’inscription par internet et télécharger les formulaires

 

Pierre BRAUN
Délégué départemental du MoDem

Position du MoDem Gironde pour le second tour des élections cantonales

Position du MoDem Gironde pour le second tour des élections cantonales

Au lendemain du premier tour des élections cantonales et dans la perspective du second tour, le Mouvement Démocrate de la Gironde :

– prend acte des résultats du premier tour marqués par une forte abstention et par une importante poussée du Front National. Ces données témoignent d’une véritable crise de confiance démocratique, qui appelle de nouvelles réponses, fondées sur un dialogue entre l’ensemble des grandes sensibilités politiques du pays et un retour aux vrais débats de fond ;

– félicite nos six candidats qui, dans des conditions difficiles, obtiennent des résultats significatifs et adresse ses chaleureux encouragements à Aurélien SEBTON, Didier CAZABONNE et Chantal JOHNSON-JORDA, en lice pour le second tour dans les cantons de Talence, Bordeaux 2 et Bordeaux 6 ;

– réaffirme, pour le second tour, son soutien à l’ensemble des candidats porteurs du projet alternatif à la majorité départementale, réunis sous la bannière de « Gironde Dynamique et Solidaire » ;

– appelle sans réserve, dans les six cantons où le Front National est au second tour, à voter pour le candidat du Parti Socialiste. Pas une voix des démocrates et des républicains ne doit aller à l’extrême-droite, dont les thèses constituent une impasse totale pour le pays et pour nos territoires de Gironde.

Cantonales 2011 : résultats du 1er tour pour les candidats du MoDem Gironde

Cantonales 2011 : résultats du 1er tour pour les candidats du MoDem Gironde

.
Claude BESOMBE

Candidat du canton de Saint-Symphorien

.

5,77 % (113 voix) avec 57,82 % de participation

Besombe
Yann CHAIGNE
Candidat du canton de Bègles.

.

12,43 % (787 voix) avec 39,28 % de participation

.

Chaigne
Marc PEUVRIER
Candidat du canton de Monségur.

.

12,28 % (233 voix) avec 56,48 % de participation

.

Peuvrier
Laurent PEYRONDET

Candidat du canton de Castelnau

.

19,02 % (1912 voix) avec 44,05 % de participation

.

Peyrondet
Aurélien SEBTON
Candidat du canton de Talence.

.

30,37 % (2379 voix) avec 39,57 % de participation

En Ballotage

.

Sebton
Philippe VERBOIS
Candidat du canton de Floirac

.

17,23 % (971 voix) avec 34,65 % de participation

.

Verbois

.

Moyenne départementale des candidats MoDem au 1ertour des Cantonales 2011 : 16,2 %

Cantonales – Dernières réunions avant le premier tour

Cantonales – Dernières réunions avant le premier tour

La semaine prochaine a lieu les dernières réunions de nos candidats aux élections cantonales.
Les dates sont les suivantes :

Mardi 15 mars – 18h30 à Bègles
Café l’Epicure de JLD – 339 route de Toulouse
Réunion de Yann Chaigne

Mercredi 16 mars – 19h00 à Monségur
Café du Commerce (place Robert Darniche)
Apéritif débat de Marc Peuvrier

Mercredi 16 mars – 19h00 à Bordeaux
Salle Malbec – 250 rue Malbec
Réunion d’Alain Moga et Chantal Johnson

Jeudi 17 mars – 19h00 à Bouliac
(attention il y a eu un changement de date)
Centre culturel Mauriac (près de l’Eglise)
Réunion de Philippe Verbois

Jeudi 17 mars – 19h00 à Arsac
L’Auberge d’Arsac – 15 av Jean Luc Vonderheyden
Réunion de Laurent Peyrondet

Jeudi 17 mars – 19h00 à Talence
Salle François Mauriac (à coté de la mairie)
Réunion d’Aurélien Sebton

Nos candidats aux Cantonales 2011

Nos candidats aux Cantonales 2011

.
Claude BESOMBE

Candidat du canton de Saint-Symphorien

62 ans – Principal de collège

.

En savoir plus

Besombe
Yann CHAIGNE
Candidat du canton de Bègles


29 ans – Enseignant en œnologie/dégustation et en Histoire de l’architecture

.

En savoir plus

Chaigne
Marc PEUVRIER
Candidat du canton de Monségur


36 ans – Conseiller en gestion de patrimoine

.

En savoir plus

Peuvrier
Laurent PEYRONDET

Candidat du canton de Castelnau

46 ans – Commerçant

.

En savoir plus

Peyrondet
Aurélien SEBTON
Candidat du canton de Talence

26 ans – Attaché de groupe d’élus à la CUB.

.

En savoir plus

Sebton
Philippe VERBOIS

Candidat du canton de Floirac

48 ans – Attaché principal d’administration

.

En savoir plus

Verbois