François Bayrou partage « l’inquiétude » des manifestants et grévistes

François Bayrou a affirmé aujourd'hui sur France 2 qu'il comprenait et partageait "l'inquiétude" traduite, selon lui, par la journée de grèves et de manifestations, face à un gouvernement qui "parle mal aux Français". "Il faut dire que ça ne va pas, que ce n'est pas acceptable et je suis sûr que beaucoup de Français, en manifestant aujourd'hui, disent aussi que la manière dont on les gouverne, ne les respecte pas". "Les Français ont l'impression qu'on leur parle mal, qu'on les prend pour cibles, alors qu'on devrait les soutenir". Il a aussi souligné la volonté de Nicolas Sarkozy de vouloir "mettre la main" sur "tout ce qui est aujourd'hui indépendant", aussi bien dans le domaine de la justice, de l'audiovisuel qu'au Parlement. Précisant qu'il ne manifesterait pas, voulant éviter "une récupération politique de quelque chose qui est plus profond", il a indiqué néanmoins que "beaucoup de (ses) amis vont y être à titre personnel, à titre citoyen".

Continuer la lecture

François Bayrou sur France Inter lundi 5 janvier

François Bayrou était l'invité de Nicolas Demorand sur France Inter ce matin. Commentant le voyage de Nicolas Sarkozy au Proche-Orient, il a estimé que cette visite en pleine offensive terrestre israélienne dans la bande de Gaza fait courir "un risque de dispersion" de l'action de l'Union européenne dans la région. Le président du Mouvement Démocrate a par ailleurs qualifié de "régression très grave" le projet de réforme du gouvernement concernant le recrutement des enseignants du secondaire. (lire la suite)... Alors que Nicolas Sarkozy commence lundi en Egypte, Cisjordanie et Israël, une tournée éclair de deux jours au Proche-Orient, pendant qu'une mission européenne pilotée par le ministre tchèque des Affaires étrangères, Karel Schwarzenberg, est également présente depuis dimanche dans la région, dans l'espoir d'obtenir un cessez-le-feu, François Bayrou a déclaré ce matin : "J'imagine que si Nicolas Sarkozy a choisi d'y aller, c'est parce qu'il a des éléments qui lui permettent de penser que cette visite va être utile", a-t-il déclaré, évoquant par exemple la possibilité d'obtenir un…

Continuer la lecture

Une triangulaire au 2e tour

SAINT-JEAN-D'ILLAC, MUNICIPALES. Les équipes conduites par Jacques Fergeau (PS) et Fabrice Guillemet (Modem) ont décidé de ne pas faire alliance. Il y aura donc trois listes dimanche prochain Une triangulaire au 2e tour Fabrice Guillemet (Modem) et les siens la souhaitaient. Mais une partie des colistiers de Jacques Fergeau, leader de la liste PS, l'a rejetée. Conclusion, il n'y aura pas d'alliance entre les deux camps au second tour de l'élection municipale partielle. Les Illacais se retrouvent donc dans la même configuration qu'au 1er tour. L'élection des 29 élus du Conseil municipal se jouera dimanche dans le cadre d'une triangulaire. À en croire Fabrice Guillemet, ce n'est pas faute d'avoir discuté. Dès 18 heures dimanche, soit une heure avant la fin du vote. « J'ai eu des contacts directs avec Jacques Fergeau, certifie-t-il. Il devait savoir que la négociation serait âpre avec sa liste. » Un tiers des sièges Le candidat centriste explique ainsi son départ précipité du centre associatif le soir du premier tour : «…

Continuer la lecture

Elections européennes: égalité des intentions de vote entre l’UMP et le PS

L'UMP et le PS de Martine Aubry sont à égalité, 22%, des intentions de vote aux élections européennes de juin prochain, selon la première enquête Ifop-Match sur le sujet diffusée mercredi. Ils sont suivis par le MoDem de François Bayrou (12%), les Verts et écologistes soutenus par Daniel Cohn-Bendit et José Bové (11%), dans ce sondage réalisé après l'arrivée de Martine Aubry à la tête du PS. Le Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) d'Olivier Besancenot recueille 8% des intentions de vote, le Front national 7%. Toutes les autres listes feraient moins de 5% : le PCF 4%, autant que Lutte ouvrière et que le Mouvement pour la France (MPF) de Philippe de Villiers, Chasse Pêche Nature et Traditions 3%, le Nouveau Centre d'Hervé Morin 2% et Debout la République de Nicolas Dupont-Aignan 1%. 9% des Français ne se prononcent pas. L'Ifop relève que les scores du PS et de l'UMP sont "modestes", totalisant moins de la moitié des intentions de vote, et attribue ce résultat à "l'éclatement de…

Continuer la lecture

Libération – A Arcachon, Bayrou pose en «sage rebelle»

A Arcachon, Bayrou pose en «sage rebelle» Modem . Le centriste feint d’ignorer la guerre au PS. De loin, François Bayrou observe, et trace son sillon. S’il se refuse à tout commentaire sur la course au poste de premier secrétaire du PS, le président du Modem, devenu un acteur en forme de chiffon rouge dans la guerre des socialistes, se contente de constater «la fin d’un cycle». Et de préparer sa place dans le prochain. «Je regarde avec intérêt, glisse-t-il, et je pense à tous ceux qui y ont cru et qui sont désappointés, désorientés. J’essaye aussi de parler en leur nom.» Laissant la scène au spectacle des dissensions, François Bayrou se veut discret, accessible, concerné. Et contestataire. Coquillages. En visite mercredi et hier à Arcachon (Gironde), pour soutenir le candidat centriste à l’élection législative partielle de dimanche, il cause quotas de pêche ou formation professionnelle, visite un parc à huîtres, rencontre un constructeur de bateaux électriques, et prend le temps de flâner le long des petits…

Continuer la lecture

Sud-Ouest : Bayrou sur le Bassin

GUJAN-MESTRAS. Le leader du Modem appelle à voter Jacques Courmontagne à la législative partielle de la 8e circonscription Bayrou sur le Bassin François Bayrou est venu soutenir le candidat MoDem à la législative partielle. PHOTOB.d. «Je visite une à deux régions par semaine. J'avais prévu de venir en Gironde. Je suis heureux d'en profiter pour soutenir Jacques Courmontagne et son suppléant Serge Dufour, pas seulement pour des raisons politiques, mais aussi pour leurs qualités humaines », a confié, hier soir, François Bayrou devant les militants du Modem rassemblés à Gujan-Mestras. En fait, le président du Mouvement démocrate passe un jour et demi sur le bassin d'Arcachon, aux côtés du candidat à l'élection législative partielle de la 8e circonscription, dont le premier tour a lieu dimanche prochain. Hier après-midi, il a rencontré des artisans, puis des pêcheurs. Les ostréiculteurs, ce matin Ce matin, François Bayrou embarquera sur le bassin d'Arcachon à la rencontre d'ostréiculteurs, puis visitera un chantier naval à Gujan-Mestras : « Il faut être longuement avec…

Continuer la lecture

«Nous tendons la main aux déçus du PS»

Mercredi 19 Novembre 2008 MODEM. Le président Joan Taris s'adresse d'abord aux électeurs, pas à l'appareil « Nous tendons la main aux déçus du PS » Le MoDem départemental suit avec intérêt le remue-méninges du Parti socialiste. Le nouveau président Joan Taris constate que le PS « n'a pas fait le choix entre un mouvement démocrate de type européen ou américain et un parti à l'ancienne alors que, pour notre part, nous avons déjà réglé la question de notre ligne politique avec un bloc autonome autour d'un leader incontesté, François Bayrou, notre candidat naturel à la future présidentielle ». Madrelle refuse le dialogue. Est-il inconcevable d'assister un jour à un rapprochement entre gauche et centre autonome ? Joan Taris préfère éluder : « Nous tendons la main aux sympathisants socialistes déçus par l'évolution de leur parti, mais un accord d'appareils n'est pas à l'ordre du jour, ni au niveau national, ni au niveau départemental ». Le leader centriste rappelle que le leader socialiste girondin Philippe Madrelle «…

Continuer la lecture

AP – François Bayrou dénonce les « Pinocchio » du PS

François Bayrou a qualifié dimanche de "Pinocchio" ceux qui, au Parti socialiste, excluent toute alliance avec le MoDem aux élections. "Quand ils disent 'nous n'aurons jamais de contact avec le centre', s'ils étaient un Pinocchio (...) ils ne pourraient plus entrer dans une pièce" à cause de la taille de leur nez, a-t-il ironisé lors du "Grand Jury" RTL-Le Figaro-LCI. Le président du MoDem a dénoncé "ceux qui montent à la tribune pour dire 'jamais, jamais de contact'" avec le MoDem, alors que "ceux-là, (...), eux-mêmes ou leurs amis" ont "fait dans leurs élections locales alliance avec des responsables locaux du MoDem". François Bayrou faisait notamment allusion à Martine Aubry, qui a fait alliance avec les centristes à Lille. "Si on pouvait éviter les faux-semblants, les postures pinocchiesques, ce serait mieux", a-t-il ajouté. Au PS, "on est tellement dans le mensonge tactique" et "ils sont uniquement préoccupés de prendre un petit avantage sur un tel ou sur une telle". AP

Continuer la lecture