ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE : DÉFENDONS LA LIBERTÉ D’EXPRESSION

L’élection du Président de la République est la clef de voute de notre démocratie. Son fonctionnement a été pesé et pensé par le Général de Gaulle afin de donner un régime stable à la France. Elle se déroule donc en vertu du scrutin uninominal à 2 tours avec un principe majeur : au 1er tour, chaque sensibilité politique s’exprime ; au 2d tour, on se rassemble. Cette règle fondatrice semble aujourd’hui remise en cause par un contexte particulier, ce que je trouve, pour ma part, très inquiétant. D’abord les Primaires sont venues dénaturer ce principe en proposant de confier le choix du candidat à un camp alors que précisément, le 1er tour doit permettre de départager les deux finalistes. Mais le plus grave se produit aujourd’hui sous nos yeux. Jean-Luc Mélanchon et Benoit Hamon discutent "le bout de gras" pour savoir s’ils peuvent s’allier, François Bayrou est sommé manu militari de se ranger derrière Emmanuel Macron… Tout ça au nom du vote utile : une seule place est libre au 2d tour, aux côtés…

Continuer la lecture

Voeux du Modem Gironde

Grand succès pour les voeux du Modem Gironde autour d'une galette qui a sacré de nombreux rois. Le message porté par notre président, Joan Taris, était clair : " Revenons tout simplement aux sources de notre engagement et de nos fondamentaux : nos valeurs, celle de la famille d'équilibre que nous représentons dans la politique française, la famille des "passionnément modérés". Et, encore et toujours, traçons notre sillon..."

Continuer la lecture

Primaires : soutien à Alain Juppé

Je me suis engagé en politique il y a 23 ans, au centre, dans la famille des démocrates sociaux, héritiers d'une grande histoire marquée notamment par le MRP, militants de l'humanisme et du personnalisme communautaire, de la construction européenne, d'une économie sociale de marché à la fois efficace et attentive aux plus faibles, du sérieux gestionnaire et budgétaire, d'une société pluraliste, ouverte et décentralisée, adversaires résolus des totalitarismes, des sectarismes, des dogmatismes, des intégrismes.  Je n'ai jamais varié dans ces convictions et dans mon compagnonnage avec François Bayrou, que j'ai fidèlement soutenu dans ses candidatures présidentielles de 2002, 2007 et 2012. Ce dimanche, et le dimanche suivant, c'est tout naturellement et en pleine cohérence avec cet ADN politique que j'irai voter Alain Juppé à la primaire de la droite et du centre.  Gaulliste, issu du RPR, il vient d'une autre famille que la mienne et n'est pas centriste. Il est pourtant, et de loin, le plus qualifié pour redresser notre pays. Par son bilan bordelais et métropolitain,…

Continuer la lecture