AFP – Bayrou (MoDem) sur la crise: « mes interrogations sont entières » après le G4

AFP – Bayrou (MoDem) sur la crise: « mes interrogations sont entières » après le G4

AFP – Dimanche 5 octobre, 15h43

PARIS (AFP) – Le président du MoDem François Bayrou a affirmé dimanche que ses interrogations restaient « entières » au lendemain du mini-sommet européen réuni samedi à l’Elysée sur la crise financière mondiale, qui n’a pas débouché selon lui sur des mesures « concrètes ».

« Mes interrogations sont entières et je n’ai pas trouvé dans les annonces ou les décisions prises à la suite du sommet de l’Elysée, de choses extrêmement concrètes », a déclaré le leader centriste sur Radio J.

Parlant « d’intentions, naturellement positives », il n’y a cependant « rien » vu « de nature à régler la crise ou, en tout cas, à faire repartir l’économie et la finance sur des bases saines ».

Dans le communiqué final du sommet de samedi, M. Bayrou a vu « une intension, un voeu », dont il espère qu’il ne s’agisse pas « d’un voeu pieux », mais « en aucun cas une décision concrète opposable aux tiers ».

Comme on lui demandait si le pic de la crise était passé, M. Bayrou a jugé au contraire « que les points d’interrogation se multiplient », notant « l’aggravation de la crise bancaire en Allemagne avec l’échec de la recapitalisation de la banque » immobilière Hypo Real Estate (HRE).

« Il y a des germes de fragilité dans tout le système bancaire et économique européen », a-t-il jugé.

Sur le mini-sommet qui réunissait samedi autour de Nicolas Sarkozy, les chefs d’Etat et de gouvernement allemand, britannique et italien, le président du MoDem a dit être « de ceux qui regrettent qu’on n’ait mis autour de la table que les +grands européens+ ».

« Pour bâtir une réponse européenne, on aurait dû élargir ce cercle à ceux des pays européens qui ont en partage la monnaie unique », a-t-il estimé, déplorant que la « solidarité ne se manifeste pas » dans la zone euro.

« Je comprends qu’un certain nombre de grands pays européens aient été fâchés », a-t-il enchaîné, citant l’Espagne.

4 réactions au sujet de « AFP – Bayrou (MoDem) sur la crise: « mes interrogations sont entières » après le G4 »

  1. Il a bien fait de dire que « le pic de la crise n’était pas passé », François!
    Effondrement des Bourses ce soir…

    L’idéologie « libérale » qui s’est imposée ces dernières années (et grâce à laquelle Sarkozy a été élu) montre la catastrophe à laquelle elle aboutit.

    La « loi du marché » ne peut plus être la loi suprême! Les actionnaires dictent leur loi à l’économie réelle et les « politiques » sont devenus des pantins sans pouvoir réel.

    On voit à quel point l’Europe – qui n’a fonctionné que comme « gestionnaire » de la loi du marché – est incapable d’opposer une autorité politique efficace à cette crise d’un système qu’il faut avoir le courage de mettre à la poubelle.

    Excusez ces envolées lyriques…

  2. pour une fois que quelqu’un dis la VERITE MERCI F-B.
    Je crois que les francais ne sont pas dupes !PLUS de 14 mois de présidence et plus de 14 reformes qui ne menent a rien ………….!
    Les caisses sont vides….!notre president est bien le seul comme n’autres emblême qui continue à chanter les deux pieds dans la merd….!

  3. Merci Monsieur Stéphane Lachaize le lien sur la vidéo de Jean-François Kahn invité à france Info…
    Je vous conseille de la regarder elle est très intéressante.

    les idées sont très intéressantes: « le centrisme révolutionnaire…Révolution humaniste pour aller vers un autre type de société »

    Fabien Rothé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *